L’Anxiété de performance chez l’enfant et l’adolescent

« C’est trop dur… » « Je suis nul(le) »
« Je n’y arriverai pas »
« Je ne sais plus, tout s’embrouille dans ma tête »
« Je ne me souviens plus de rien… »
« Pourquoi je n’arrive plus à me concentrer… »

Ces répliques vous sont familières ??… Peut-être votre enfant est-il envahi par ses émotions et manifeste des signes d’anxiété de performance…

Qu'est-ce que c'est ?

L’anxiété de performance se caractérise par un profond malaise voire un état émotionnel très négatif lorsque votre enfant est en situation de démontrer ce qu’il est capable de faire ou ce qu’il sait. L’enfant a peur d’être jugé ou d’échouer et son esprit associe l’image de soi et les réussites qui sont alors confondues (« Je REUSSIS donc je SUIS !!! »).

Cette construction de la pensée se déroule dès le plus jeune âge (avant 5-6 ans) et plusieurs facteurs sont souvent en jeu et développent cette anxiété (une exigence des parents depuis le plus jeune âge, une peur de décevoir lorsque l’enfant reçoit beaucoup d’éloges et de compliments, des proches (parents, fratrie) perfectionnistes et qui tolèrent peu les erreurs (pour eux- mêmes et les autres), des difficultés pour gérer l’échec…)

Quelles manifestations ?

Si le stress en situation d’apprentissage peut parfois être bénéfique (stimule, maintient la motivation, aide à se dépasser), il ne faut pas confondre avec l’anxiété de performance qui se manifeste par des signes et symptômes intenses, récurrents, témoins d’une détresse et d’un mal être pour l’enfant :

Maux de tête

Maux de ventre

Troubles du sommeil

Nausées, Vomissements

Troubles intestinaux

Transpiration excessive…

Difficultés d’attention

Mémoire défaillante

Difficultés de raisonnement (rigidité)

INHIBITION ANXIEUSE DE LA PENSEE

Inhibition (n’ose plus…)

Tendance au perfectionnisme (Vérifie encore et encore, veut en savoir toujours plus, effort fournis démesurés)

Évitement de la mise en difficulté (“Oublie” de noter ses devoirs, ne rend pas le travail demandé)

Manifestations Physiques

Manifestations Cognitives

Comportement

Quelles conséquences dans les apprentissages ?

Progressivement l’enfant perd confiance en ses compétences : il se met une pression pour réussir, se dévalorise, craint que l’amour ou l’attention soient conditionnés par les résultats scolaires, a le sentiment de ne jamais assez bien faire, se décourage, son estime de lui diminue … Les symptômes peuvent alors être plus ou moins intenses et varier d’un mal être, au repli social jusqu’à la dépression.

De manière plus insidieuse peuvent s’installer des difficultés d’apprentissages consécutives à une inhibition anxieuse de la pensée. L’enfant ne parvient plus à se concentrer, est instable en classe. La mémorisation des leçons, les devoirs deviennent difficiles… Le raisonnement est comme « verrouillé » et résoudre un problème mathématique peut paraitre impossible… Parfois les difficultés sont telles qu’un diagnostic de trouble des apprentissages peut être suspecté (Trouble Déficitaire de l’Attention, Dyscalculie, Trouble du Langage Ecrit…).

Je suis parent, que faire ?

Dans la vie de tous les jours n’hésitez pas à :

        Apporter de l’amour inconditionnel (« Je t’aime pour qui tu es et non tes compétences »)

        Nommer les émotions et identifier les fausses croyances (« Si je rate mes parents seront déçus… »  « Si je n’ai pas une bonne note, mon année scolaire est fichue »)

        Valoriser l’enfant en dehors des apprentissages (loisirs, activités extra-scolaires)

        Témoigner de la confiance en ses capacités (« je crois en toi » « j’ai confiance en tes capacités »)

        Encouragez-le à découvrir des intérêts, des passions qui favoriseront à la fois plaisir et confiance en soi

Si les difficultés émotionnelles et l’anxiété restent importantes et source de souffrance pour votre enfant, consultez un professionnel de l’enfance (psychologue, pédopsychiatre) qui pourra l’accompagner afin de reprendre confiance en lui.

En situation d’apprentissage :

Il vous faut comprendre le lien entre cognition (mémoire, attention, langage, organisation, raisonnement) et émotions !

Identifier les « verrous » présents dans l’esprit de votre enfant face aux apprentissages est indispensable pour pouvoir l’accompagner sur le plan scolaire et surtout… dans ses devoirs…

Il vous faut désamorcer les conflits au quotidien face au travail scolaire et retrouver une atmosphère apaisée à la maison !!

Pour cela, notre atelier d’information « Emotions et Apprentissages » peut vous aider !

Pour aller plus loin...

J’ai mal à l’école. Troubles affectifs et difficultés scolaires

Marie-Claude Béliveau, La collection du CHU Sainte Justine pour les parents, 2002

Attention, enfant sous tension ! Le stress chez l’enfant

Germain Duclos, La collection du CHU Sainte Justine pour les parents, 2011

L’anxiété racontée aux enfants

Ariane Hébert, éditions de Mortagne,2017