Trouble Déficitaire de l'Attention avec ou sans Hyperactivité (TDA/H)

Qu'est-ce que c'est ?

Ce n’est pas à la mode, ce n’est pas une maladie contagieuse ou un problème éducatif. Il s’agit d’un trouble neurodéveloppemental avec des critères diagnostiques précis.

Il existe trois profils dans le TDA/H :

  • TDA : inattention dominante
  • TDA/H : hyperactivité et impulsivité dominantes
  • TDAH : profil mixte avec l’association de l’inattention et de l’hyperactivité impulsivité

Les symptômes sont multiples

Source des images : Lynda CORAZZA

Au quotidien qu'est-ce que ça donne ?

 

  • Une difficulté à être attentif de façon soutenue lors de certaines activités
  • Une grande distractibilité
  • Une tendance à éviter ou procrastiner les activités impliquant un effort mental soutenu
  • Des difficultés à prêter attention aux détails ou tendance à faire des fautes d’étourderie
  • Des difficultés à amorcer, poursuivre et terminer une tâche
  • Des difficultés à s’organiser (dans le travail, les activités, le quotidien)
  • Des oublis fréquents (de tâches, d’affaires, de matériels)
  • Une hyper-concentration dans les activités plaisantes
  • Des traits d’agitation ou d’impulsivité
  • D’importantes variations sur le plan des humeurs ou des émotions exprimées
  • Une tendance à parler constamment, à interrompre ou à parler au mauvais moment
  • Des difficultés à attendre ou à faire preuve de patience
  • De l’indécision et des difficultés à faire des choix

En tant que parents, que faire ?

1

L’intérêt du diagnostic n’est pas de coller une étiquette mais de pouvoir comprendre et mettre en place des aides adaptées. Une phase d’évaluation pour établir un diagnostic est donc importante. Elle se fait auprès d’une équipe pluridisciplinaire spécialisée (neuropédiatre, neuropsychologue, orthophoniste,).

2

Une fois le diagnostic posé, des aménagements peuvent être mis en place pour diminuer les symptômes du déficit de l’attention, de l’agitation motrice, de l’impulsivité, pour améliorer l’organisation, la perception et gestion du temps et favoriser l’autonomie.

3

Il est important de veiller à améliorer l’estime de soi de l’enfant et de développer ses compétences émotionnelles. Cela lui permettra également d’améliorer ses capacités de gestion de l’anxiété.

4

Accompagnez votre enfant vers une amélioration de ses relations sociales. Informer son entourage en l’accompagnant vers une meilleure gestion des conflits.

5

Enfin, vous pouvez vous faire accompagner en tant que parents pour comprendre et apprendre à gérer les troubles du comportement de votre enfant en lien avec ses difficultés de régulation cognitive, comportementale et émotionnelle.

Nos groupes BARKLEY peuvent vous aider !!!